Besoin d'un conseil ?
Un conseiller B&Y Finance vous rappelle gratuitement:

Les banques refusent-elles plus de crédit immobilier?

Les banques refusent-elles plus de crédit immobilier?
Immobilier: un emprunteur sur deux ne sait pas si son crédit sera accepté
Construction de maison : quels sont les frais annexes à prendre en compte ?
Crédit immobilier : La fin du « reste à vivre » pour le calcul du taux d’endettement.
Les AG de copropriétaires pourront se tenir à distance dès le 1er juin

Les autorités financières réfutent toute hausse du taux de crédits refusés, contrairement à ce qu’affirment plusieurs courtiers.

C’est entendu: les banques sont plus sélectives dans l’octroi de crédits immobiliers. En fin d’année dernière, les autorités financières (HCSF) leur ont demandé de ne plus prêter sur plus de 25 ans ni avec un taux d’endettement supérieur à 33%. Deux règles qui ont été maintenues malgré les premières tensions sur le crédit immobilier. Conséquence: de plus en plus de ménages voient actuellement leur demande de crédit refusée. «Chez nous, le taux de refus est passé, à mi-juin, de 5,4% en 2019 à 9,8% cette année», précise Sandrine Allonier, de Vousfinancer, courtier en crédit immobilier. Quasiment du simple au double en l’espace d’un an!

Le son de cloche est différent du côté des autorités financières qui réfutent toute hausse du taux de dossiers refusés. «Ce n’est pas le constat que nous faisons. L’accès au crédit est abondant et les taux sont très faibles », analyse une source proche du Haut conseil de stabilité financière qui précise qu’elle «suivra attentivement» l’évolution de la situation. Et de souligner: «Les Français ont accumulé de l’épargne». Une déclaration qui fait enrager un courtier. «40% des emprunteurs qui nous sollicitent disposent de moins de 10% d’apport en moyenne. Et la moitié des demandes viennent de jeunes de moins de 35 ans qui ont peu ou pas d’épargne».

 

Je souhaite faire une simulation, contactez-moi

 

Pourquoi ces refus? La première raison est technique. Les taux d’emprunt, bien que très bas, remontent lentement mais sûrement. Dans le même temps, le taux au-delà duquel la loi interdit aux banques de prêter, baisse. Conséquence: des dossiers sont automatiquement refusés. L’autre raison est une application stricte des nouvelles règles du HCSF: tout dossier dont le taux d’endettement dépasse 33%, est rejeté. Une aberration pour certains courtiers. «À moins d’avoir plus de 100.000 euros d’épargne, même des ménages avec des revenus exceptionnels (plus de 10.000 euros par mois), peuvent se voir refuser leur demande de crédit , souligne Maël Bernier, de Meilleurtaux. L’important n’est pas l’endettement mais le reste-à-vivre.»

Dans ce contexte, certains ménages arrivent tout de même à obtenir un crédit sans respecter les critères. C’est le cas d’un couple de 25 ans, en CDI, qui gagne 4670 euros de revenus nets par mois, à deux. Malgré un taux d’endettement à 36%, leur crédit de 350.000 euros à 1,45% sur 25 ans a été validé. «Leur reste-à-vivre s’élève à 3000 €/mois à deux», souligne Sandrine Allonier. La banque a même accepté de prendre en charge les droits de mutation, ce qui, actuellement, est rarissime. L’explication? Les banques peuvent s’écarter du strict respect des critères du HCSF pour 15% de leurs dossiers, à condition que 75% de ces dérogations concernent des primo-accédants et des acquéreurs de résidence principale.

 

Je souhaite être contacté sous 24h

 

Avec le confinement, la production de crédits a logiquement chuté, passant de 25,1 milliards d’euros (avec renégociations) en février à 19,2 milliards d’euros en avril, selon les derniers chiffres publiés par la Banque de France. À voir si cette tendance baissière se confirmera dans les mois suivants. Pire: la moitié de cette somme est le fait de renégociations . Dit autrement, à peine 10 milliards d’euros de nouveaux crédits ont été octroyés en avril. Du jamais vu depuis 4 ans! C’est aussi la preuve que de nombreux ménages ont profité du confinement pour obtenir des baisses de leurs mensualités. Un taux de renégociations avoisinant les 50%, c’est du jamais vu depuis trois ans!

Source : immobilier.lefigaro.fr


à propos de B&Y Finance

B&Y Finance est un Cabinet de courtage indépendant spécialisé dans la négociation de prêts Immobiliers autour de Lille, dans la région Hauts-de-France.

Notre métier est de vous accompagner dans votre projet d’acquisition ou de rachat de prêt en obtenant les meilleures conditions de taux et d’assurances auprès de nos partenaires bancaires.

Votre projet correspond souvent à une étape heureuse de votre vie et se concrétise avec une économie importante grâce aux grilles de taux privilégiées et exclusivement réservées aux courtiers. En effet, lorsque vous sollicitez votre Conseiller Bancaire en direct, celui-ci, même avec la meilleure volonté, ne pourra utiliser la grille de taux réservée aux courtiers (MIOBSP).

L’intérêt de solliciter B&Y Finance est donc un gain de temps conséquent, un gain d’argent et ce, sans aucune contrainte d’engagement puisque, conformément à la réglementation ORIAS à laquelle nous sommes soumis : « Aucun versement de quelque nature que ce soit ne peut être exigé d’un particulier, avant l’obtention d’un ou plusieurs prêts d’argent. ».

C’est la raison pour laquelle B&Y Finance considère chaque client comme unique, n’oubliant jamais qu’au-delà d’un simple dossier, il s’agit souvent de votre rêve ou d’une volonté affichée de gagner beaucoup d’argent.

Notre concept est basé sur une approche humaine alliée à une expertise globale, en effet il est fort probable que votre dossier soit analysé par l’un de nos gestionnaires de patrimoine avant de répondre à votre demande de financement pour une acquisition ou un rachat de prêt immobilier.

Nous sommes heureux de vous accueillir sur notre agence au 1, rue du Palmarès, Bâtiment 6, 59650 Villeneuve d’Ascq, près de Lille dans la région Hauts-de-France, face à Décathlon Campus. N’hésitez pas à nous rendre visite !

Vous pouvez également nous contacter directement par mail ou téléphone ou renseigner notre formulaire (retour sous 24h maximum).


Gagnez du Temps, Gagnez de l’Argent, Ne payez qu’au Service Rendu !  Étude gratuite de votre dossier. Réponse sous 24H00.