Besoin d'un conseil ?
Un conseiller B&Y Finance vous rappelle gratuitement:

Crédit immobilier : quelles prévisions pour les taux en 2019 ?

Crédit immobilier : les taux se rapprochent de leur plus bas historique
CRÉDIT IMMOBILIER : POURQUOI LES TAUX NE VONT PAS REMONTER AVANT L’ÉTÉ 2020
Travaux d’économie d’énergie: une nouvelle aide ouverte à tous
Plus-value immobilière : ce que vous devez savoir !
Immobilier : bientôt une nouvelle loi pour faciliter le changement d’assurance emprunteur ?

En 2018, les taux d’intérêt des prêts immobiliers sont restés très proches de leurs plus bas niveaux. Une tendance à la modération qui devrait durer au moins jusqu’à l’été 2019. Aux emprunteurs d’en profiter !

La hausse des taux n’a pas eu lieu. En novembre 2018, la moyenne toutes durées confondues s’établit à 1,44 % brut (hors assurances), contre 1,43 % en octobre selon l’Observatoire du financement Crédit Logement/CSA. Un mouvement anecdotique qui traduit une réalité toute simple : les taux sont stabilisés à un niveau très bas. Mieux : ils sont proches de leur plancher record de novembre 2016, époque à laquelle la moyenne était tombée à 1,28 % brut. Bien loin des 2,19 % de novembre 2015 ou des 3,08 % de novembre 2013. Et le plafond de l’automne 2008 (5,15 % brut) n’est plus que – mauvais – souvenir.

Décembre 2018 : où en sont les taux ? En cette fin d’année, la tendance est solidement établie : les taux restent très attractifs. Dans les barèmes des banques, la moyenne brute sur vingt ans est stabilisée à 1,60 % depuis des mois d’après Empruntis. Il y a deux ans, le taux moyen sur vingt ans valait… 1,55 % brut selon ce même courtier. « Aujourd’hui, nous sommes dans une situation classique de fin d’année avec des établissements qui lèvent le pied et d’autres qui donnent le dernier coup de collier selon l’atteinte des objectifs ; c’est un phénomène que nous observons tous les ans, donc cela ne signifie pas que c’est la fin des taux bas », martèle Maël Bernier, directrice de la communication du courtier Meilleurtaux.com.

 

Je souhaite faire une simulation, contactez-moi

 

Promotions sur le crédit. Chiffre étonnant : le taux moyen accordé sur vingt ans tourne autour de 1,40 % alors que la moyenne pour cette durée est à 1,60 %… « Nous avons constaté tout au long de 2018 un réel engouement pour les décotes », note Cécile Roquelaure, directrice de la communication et des études chez Empruntis. « Les banques examinent les dossiers au cas par cas et sont prêtes à accorder des rabais sur leurs taux et pas seulement pour les plus hauts revenus. » Sandrine Allonier, porte-parole du courtier Vousfinancer, d’ajouter : « Les banques pratiquent des conditions de taux différentes selon les profils d’emprunteurs et les durées de prêt. Elles ciblent ainsi leur clientèle préférentielle… De la même façon certaines baissent leurs taux pour les jeunes uniquement, avec une volonté de capter des primo-accédants, avec un profil évolutif de préférence… »

Comment obtenir un rabais ? Au bout du compte, il est possible de décrocher actuellement des conditions particulièrement favorables. Certes, l’ère du 20 ans à 1 %, comme on l’a vu ponctuellement, est révolue. Mais les baromètres des courtiers montrent que pour cette durée, le taux brut démarre à 1,15 %. Le secret pour obtenir ces grosses décotes ? D’abord, l’emprunteur doit soigner son profil. Une situation financière et professionnelle stable, des comptes bien tenus, un peu d’épargne constituent de solides atouts. « Un taux correspond à un profil recherché par la banque », ajoute Alban Lacondemine, président fondateur du courtier Emprunt Direct. « Il est plus ou moins flexible en fonction de contreparties négociées : domiciliation de produits d’épargne, souscription d’une assurance habitation, etc. Il faut mettre en concurrence les banques afin de comparer les propositions. »

 

Je souhaite être contacté sous 24h

 

2019 : quelles prévisions pour les taux ? Le tarif du crédit immobilier pourrait bien finir par remonter. « L’année 2019 s’annonce pleine d’aléas », estime Philippe Taboret, directeur général-adjoint du courtier Cafpi. « La fin du programme de rachat de dettes par la Banque centrale européenne au premier trimestre 2019 et l’annonce d’une possible remontée des taux directeurs au deuxième semestre pourraient bien avoir un impact sur les taux de crédit. » Et Cécile Roquelaure d’ajouter : « les banques doivent faire face à une problématique de marges encore resserrées sur le crédit immobilier, du fait des dernières réglementations ».

Augmentation modérée… Pour autant, si hausse il y a, elle ne devrait être que très progressive et en tout état de cause limitée. « Au pire, les taux immobiliers pourraient remonter de 0,50 % l’an prochain », estime Philippe Taboret. D’autres facteurs militent en effet pour la modération. Les indices financiers restent bas et la BCE envoie régulièrement des messages sur sa volonté de conserver une politique monétaire accommodante. Et les établissements de crédits devront cravacher pour atteindre leurs objectifs commerciaux. Une concurrence qui va les pousser à la modération. « Pour elles, le seul moyen de séduire de nouveaux clients, c’est le crédit immobilier bon marché », précise Maël Bernier.

Ou taux éternellement bas ? Et si, au bout du compte, le prix de l’argent n’augmentait pas ? On l’a dit, la BCE annonce qu’elle pourrait réviser son taux directeur – aujourd’hui à zéro – durant l’été 2019. Et encore : la croissance faiblarde, l’économie fragile de nombreux pays du Vieux Continent pousse notre Grand Argentier à la retenue. La révision du taux directeur pourrait même intervenir en 2020. De quoi donner aux banques les moyens de continuer à prêter à bas coût. Pour l’économiste Marc Touati, « les taux pourraient rester bas pendant encore très longtemps ». Son raisonnement : la plupart des pays européens sont très endettés. Leur croissance n’est pas suffisante pour payer les intérêts de leur dette colossale, dette qu’ils ne peuvent financer que par l’emprunt. Toute hausse des taux les fragiliserait. Ce qui pourrait pousser la BCE à garder son taux directeur à zéro… ad vitam aeternam ?

 

Source : pap.fr


à propos de B&Y Finance

B&Y Finance est un Cabinet de courtage indépendant spécialisé dans la négociation de prêts Immobiliers autour de Lille, dans la région Hauts-de-France.

Notre métier est de vous accompagner dans votre projet d’acquisition ou de rachat de prêt en obtenant les meilleures conditions de taux et d’assurances auprès de nos partenaires bancaires.

Votre projet correspond souvent à une étape heureuse de votre vie et se concrétise avec une économie importante grâce aux grilles de taux privilégiées et exclusivement réservées aux courtiers. En effet, lorsque vous sollicitez votre Conseiller Bancaire en direct, celui-ci, même avec la meilleure volonté, ne pourra utiliser la grille de taux réservée aux courtiers (MIOBSP).

L’intérêt de solliciter B&Y Finance est donc un gain de temps conséquent, un gain d’argent et ce, sans aucune contrainte d’engagement puisque, conformément à la réglementation ORIAS à laquelle nous sommes soumis : « Aucun versement de quelque nature que ce soit ne peut être exigé d’un particulier, avant l’obtention d’un ou plusieurs prêts d’argent. ».

C’est la raison pour laquelle B&Y Finance considère chaque client comme unique, n’oubliant jamais qu’au-delà d’un simple dossier, il s’agit souvent de votre rêve ou d’une volonté affichée de gagner beaucoup d’argent.

Notre concept est basé sur une approche humaine alliée à une expertise globale, en effet il est fort probable que votre dossier soit analysé par l’un de nos gestionnaires de patrimoine avant de répondre à votre demande de financement pour une acquisition ou un rachat de prêt immobilier.

Nous sommes heureux de vous accueillir sur notre agence au 1, rue du Palmarès, Bâtiment 6, 59650 Villeneuve d’Ascq, près de Lille dans la région Hauts-de-France, face à Décathlon Campus. N’hésitez pas à nous rendre visite !

Vous pouvez également nous contacter directement par mail ou téléphone ou renseigner notre formulaire (retour sous 24h maximum).


Gagnez du Temps, Gagnez de l’Argent, Ne payez qu’au Service Rendu !  Étude gratuite de votre dossier. Réponse sous 24H00.