Besoin d'un conseil ?
Un conseiller B&Y Finance vous rappelle gratuitement:

Banques en ligne : Leurs avantages et leurs inconvénients

Banques : il faut libérer le courtage en crédits
Courtage
PRÊT IMMOBILIER SANS APPORT : CONDITIONS ET COMMENT L'OBTENIR
Maison
Immobilier neuf en France : une chute vertigineuse
Immobilier Neuf
Crédit immobilier : la braderie continue !
Pret Immo
Prêt immobilier… Quelle garantie pour la banque ?
Garantie Banque

Gratuité de la carte bancaire, des virements, voire des incidents de paiement : basculer vers la banque en ligne peut diviser la note annuelle par dix.

Changer de banque en un clin d’œil, c’était la promesse du mandat de mobilité Macron, mis en place en février 2017. A l’établissement d’accueil, désormais, de s’occuper des fastidieuses démarches de transfert des virements et prélèvements automatiques relatifs à votre compte, dans un délai maximal de 22 jours. La plate-forme d’échange d’informations créée à cet effet aurait déjà, selon la Fédération bancaire française, traité 1 million de demandes. De quoi accélérer le mouvement vers les banques en ligne, aux offres tarifaires imbattables, et qui pesaient déjà 10% du marché en 2016.

Combien est-il possible d’économiser ?

Diviser sa note par presque 10, voilà ce que permet le passage à une banque en ligne pour le second profil de notre tableau (ci-dessous), caractérisé par de fréquents incidents de paiement. Le coût annuel d’un tel compte ne sera en effet, selon le comparateur Panorabanques, que de 22 euros dans trois des sept enseignes comparées : Fortuneo, ING Direct et Boursorama Banque. Il faut dire que ce client ayant l’habitude d’être dans le rouge n’y paiera pas son autorisation de découvert personnalisée. Pas plus que des commissions d’intervention, là où les banques traditionnelles les facturent au plafond légal de 8 euros. Quant à notre premier profil, c’est jusqu’à 200 euros par an qu’il économisera ! Un gain d’autant plus important qu’il multipliera les voyages à l’étranger : en plus d’une carte gratuite, il bénéficie en effet de tarifs préférentiels pour les opérations hors zone euro, facturées par les banques en ligne entre 1,94 et 2% du montant dépensé. Quand les établissements traditionnels prélèvent des frais proportionnels comme fixes. A l’image de BNP Paribas (respectivement 2,90% et 3 euros par retrait ) ou de la Société générale (2,70% et 3 euros).

Que se passe-t-il au bout d’un an ?

Comme n’importe quel établissement, les banques en ligne sont libres de modifier leurs tarifs quand bon leur semble, à condition de vous en informer deux mois avant. Rien ne les empêcherait, donc, d’appliquer des hausses, même peu après votre arrivée ! Force est de constater que, jusqu’ici, la concurrence les a plutôt poussées à tenir bon sur la gratuité de la plupart de leurs services, et à abaisser le coût des quelques- uns encore payants. « La hausse des tarifs n’est pas à l’ordre du jour », confirme Guillaume Clavel, président de Panorabanques. Cela sera sans doute un peu moins vrai sur le long terme, même si ces banques complètent leur gamme de produits avec du crédit immobilier ou de l’épargne, sur lesquels elles prélèvent des frais. « La clientèle fragile risque d’être facturée », prédit ainsi Stéphane Lormeau, fondateur du comparateur Banques-en-ligne.fr.

 

Je veux être contacté

Quels outils internet pour vous aider ?

Pour trouver l’établissement adapté à votre profil, privilégiez les comparateurs comme Panorabanques, Meilleurebanque.com ou Banques-en-ligne.fr, qui ont l’avantage de compiler les tarifs de l’ensemble des banques actives en France, y compris ceux, préférentiels, souvent réservés aux moins de 25 ans. A l’issue d’un rapide questionnaire en ligne, vous saurez quelles économies annuelles attendre. Et pourrez, ce qui ne gâche rien, décrocher les primes d’accueil offertes par ces banques en ligne, variant de 80 à 130 euros… Ces comparateurs indiqueront aussi si vous correspondez aux critères que nombre de ces établissements imposent pour pouvoir accéder à leurs services. Ainsi, s’il ne faut afficher que 1.000 euros de revenu net mensuel chez Hello bank! (ou y détenir 5.000 euros d’épargne en compte) et 1.200 euros du côté de Fortuneo, BforBank, plus élitiste, exige, elle, 1.600 euros de revenu.

Quels sont les pièges des contrats ?

L’intérêt des banques en ligne est bien sûr de vous convaincre de les utiliser comme compte principal. Si elles n’imposent pas de domiciliation des revenus, elles ont plutôt décidé de facturer l’absence de mouvements. Chez Fortuneo, sans opération dans le mois, ce sont de 3 à 5 euros qui vous seront facturés, suivant le type de carte. Chez Orange Bank, au-dessous de trois opérations mensuelles, ce sont 5 euros qui seront prélevés. Quant à BforBank, elle facture 15 euros par trimestre à ses clients n’ayant pas réalisé au moins trois paiements sur cette même période avec leur carte Visa Premier… Variante chez ING Direct, qui impose un critère autrement plus contraignant, puisque, sauf à placer 5.000 euros d’épargne chez elle, c’est au minimum 1.200 euros qu’il faut virer chaque mois sur son compte pour ne rien payer. Prévoir 5 euros par mois sinon. Bref, à ce rythme, la gratuité revient vite cher !

 

Je souhaite être contacté sous 24h

 

135 euros économisés par an

Près de 150 euros par an, voilà ce que la Caisse d’épargne Bretagne Pays de Loire a longtemps facturé à Justine Bonnet (photo), ex-Nantaise de 27 ans devenue parisienne. En plus de frais de tenue de compte, celle-ci devait régler tous les deux ou trois mois des agios et frais d’incidents liés à ses découverts. Passée chez Fortuneo en avril 2017, Justine Bonnet a réduit la note à 15 euros par an. Sans perdre en qualité de service . « Les conseillers téléphoniques sont beaucoup plus disponibles que mon ancienne chargée de compte », assure-t-elle. Et, par prudence, elle se passe désormais de découvert autorisé !

 

Source : capital.fr


à propos de B&Y Finance

B&Y Finance est un Cabinet de courtage indépendant spécialisé dans la négociation de prêts Immobiliers autour de Lille, dans la région Hauts-de-France.

Notre métier est de vous accompagner dans votre projet d’acquisition ou de rachat de prêt en obtenant les meilleures conditions de taux et d’assurances auprès de nos partenaires bancaires.

Votre projet correspond souvent à une étape heureuse de votre vie et se concrétise avec une économie importante grâce aux grilles de taux privilégiées et exclusivement réservées aux courtiers. En effet, lorsque vous sollicitez votre Conseiller Bancaire en direct, celui-ci, même avec la meilleure volonté, ne pourra utiliser la grille de taux réservée aux courtiers (MIOBSP).

L’intérêt de solliciter B&Y Finance est donc un gain de temps conséquent, un gain d’argent et ce, sans aucune contrainte d’engagement puisque, conformément à la réglementation ORIAS à laquelle nous sommes soumis : « Aucun versement de quelque nature que ce soit ne peut être exigé d’un particulier, avant l’obtention d’un ou plusieurs prêts d’argent. ».

C’est la raison pour laquelle B&Y Finance considère chaque client comme unique, n’oubliant jamais qu’au-delà d’un simple dossier, il s’agit souvent de votre rêve ou d’une volonté affichée de gagner beaucoup d’argent.

Notre concept est basé sur une approche humaine alliée à une expertise globale, en effet il est fort probable que votre dossier soit analysé par l’un de nos gestionnaires de patrimoine avant de répondre à votre demande de financement pour une acquisition ou un rachat de prêt immobilier.

Nous sommes heureux de vous accueillir sur notre agence au 1, rue du Palmarès, Bâtiment 6, 59650 Villeneuve d’Ascq, près de Lille dans la région Hauts-de-France, face à Décathlon Campus. N’hésitez pas à nous rendre visite !

Vous pouvez également nous contacter directement par mail ou téléphone ou renseigner notre formulaire (retour sous 24h maximum).


Gagnez du Temps, Gagnez de l’Argent, Ne payez qu’au Service Rendu !  Étude gratuite de votre dossier. Réponse sous 24H00.