Besoin d'un conseil ?
Un conseiller B&Y Finance vous rappelle gratuitement:

Acheter au Portugal: attention à l'envolée des prix de l'immobilier

BPCE profite de la forte demande de crédit
BPCE
Pourquoi les taux d'emprunt des Etats ont commencé à remonter
Taux
Crédit immobilier : les taux bas profitent aux jeunes
Crédits immobiliers : «Certaines banques sont en surchauffe»
Immobilier locatif : le classement des villes où investir en 2020

L’embellie économique pousse nettement à la hausse les prix de l’immobilier au Portugal. Malgré une attrayante fiscalité qui a déjà séduit des milliers de Français, l’acquisition d’un bien n’est plus aussi avantageuse.

Ce dimanche, les Portugais se rendront aux urnes pour élire leurs députés. L’occasion pour le Premier ministre Antonio Costa, candidat du Parti socialiste et grand favori du scrutin, de réaliser un premier bilan de sortie de crise. Entre 2010 et 2015, le pays se trouvait dans une situation financière si difficile qu’un grand nombre de portugais avaient été contraints de s’expatrier.

La crise des dettes européennes avait obligé le Portugal à demander en 2011 l’aide de l’Union européenne ainsi que du Fonds monétaire international (FMI). En échange d’une aide de 78 milliards d’euros, le gouvernement, avait accepté d’appliquer une sévère cure d’austérité.

Et le « miracle économique » fut

Mais grâce à ce remède de cheval, le pays s’est extirpé du bourbier. L’an passé, le Portugal a connu une croissance moyenne portée à 2,4%, et affiche désormais un taux de chômage de 6,2% – à faire pâlir ses voisins européens (il est de 8,5% en France, selon les dernières estimations de l’Insee). Certes la dette publique portugaise demeure l’une des plus importantes d’Europe et toutes les difficultés ne se sont pas dissipées.

 

Je souhaite être contacté sous 24h

 

Malgré cela, ce renouveau fait figure « miracle économique ». Les ressortissants qui avaient quitté le pays à un rythme inconnu depuis les années 1960, sont même appelés à effectuer leur retour -le programme Regressar– à coup d’incitations fiscales multiples.

Mais l’amélioration de l’économie ne va pas sans conséquences sur le coût de la vie, mais surtout sur ceux des actifs immobiliers. Là où le Portugal incarnait, encore il y a quelques années, une forme d’eldorado pour les investisseurs souhaitant acquérir un bien, le pays affiche désormais des prix au mètre carré à faire pâlir le portefeuille des investisseurs étrangers. Les Français en tête.

8.000 euros le prix au mètre carré à Lisbonne

« À Lisbonne, les prix ont dépassé les 8.000 euros le mètre carré », souligne Léo Attias, président de FIABCI-France, la Fédération Internationale de l’Immobilier. « Le Portugal n’est plus aussi intéressant qu’avant et toute la côte ouest commence à être construite. Dans la région de l’Algarve située dans le sud du pays, des promoteurs, notamment Français, arrivent peu à peu, mais les prix restent élevés ».

« Parallèlement à cela, il y a des nouveaux projets très luxueux qui appellent une nouvelle clientèle. Nous ne sommes plus dans un budget classique du retraité français de 200 à 300.000 euros: les constructions réalisées requièrent de disposer parfois de 800.000 euros. Il y a donc un retour de bâton. Aujourd’hui, le Portugal n’est plus attractif dans le sens immobilier pour faire une plus-value à terme ». En outre, précise Léo Attias, « le pays propose de plus en plus de programmes immobiliers de luxe. Il fonde tout sur le golf. Ce qui appelle une clientèle aisée ».

 

Je veux être contacté

 

Pour l’heure, les Français restent les premiers investisseurs étrangers au Portugal. Ils sont des dizaines de milliers à avoir choisir d’investir là-bas (le plus souvent pour leur retraite). Mais au-delà de ce « miracle économique », « la demande sur place en matière d’immobilier (c’est également le cas en Espagne) est telle », détaille le président de FIABCI-France, que « cela devient difficile d’investir dans la pierre », même pour les Français. À moins de s’éloigner sensiblement des grandes villes et des zones les plus prisées.

Gare à la fiscalité

D’un point de vue fiscal, si l’incitation pour les ressortissants français a le mérite d’exister, elle n’en est pas moins à appréhender comme il se doit avant tout investissement.En 2009, un régime répondant au nom de régime des « résidents non habituels » (RNH) a vu le jour. Réservé aux personnes qui décident de partir vivre au Portugal et qui n’y ont pas été résidentes au cours des cinq dernières années, ce régime –destiné à attirer les actifs exerçant une activité « à forte valeur ajoutée » pour leur permettre de bénéficier d’un taux d’imposition réduit (20%)– avait, ensuite, été étendu en 2013 aux retraités. Résultat: les pensions de retraite de source étrangères (hors fonction publique) se trouvent depuis exonérées d’impôts au Portugal.

À cela, il faut ajouter que la convention fiscale entre la France et le Portugal prévoit que les pensions de retraite sont imposables dans l’Etat de résidence du retraité. Si bien qu’au final, les ressortissants français bénéficient d’une sorte de « double non-imposition » qui, forcément, donne envie de venir y couler des jours heureux.

 

Je souhaite faire une simulation, contactez-moi

 

Sauf que, comme souvent avec les incitations fiscales, la médaille a un revers. Passé dix ans au Portugal, la non-imposition ne s’applique plus. Sans compter que, selon deux décisions du Conseil d’Etat datant de novembre 2015 (décisions n° 370054 et n° 371132), cette double exonération pourrait être remise en cause. Le Conseil d’Etat souhaitant que les ressortissants français ne soient certes pas imposés deux fois, mais pas deux fois exonérés non plus !

De quoi relativiser l’intérêt purement financier à acquérir un bien au Portugal, en dehors évidemment de toute considération quant à l’attrait du pays des Œillets.

Source : bfmbusiness.bfmtv.com


à propos de B&Y Finance

B&Y Finance est un Cabinet de courtage indépendant spécialisé dans la négociation de prêts Immobiliers autour de Lille, dans la région Hauts-de-France.

Notre métier est de vous accompagner dans votre projet d’acquisition ou de rachat de prêt en obtenant les meilleures conditions de taux et d’assurances auprès de nos partenaires bancaires.

Votre projet correspond souvent à une étape heureuse de votre vie et se concrétise avec une économie importante grâce aux grilles de taux privilégiées et exclusivement réservées aux courtiers. En effet, lorsque vous sollicitez votre Conseiller Bancaire en direct, celui-ci, même avec la meilleure volonté, ne pourra utiliser la grille de taux réservée aux courtiers (MIOBSP).

L’intérêt de solliciter B&Y Finance est donc un gain de temps conséquent, un gain d’argent et ce, sans aucune contrainte d’engagement puisque, conformément à la réglementation ORIAS à laquelle nous sommes soumis : « Aucun versement de quelque nature que ce soit ne peut être exigé d’un particulier, avant l’obtention d’un ou plusieurs prêts d’argent. ».

C’est la raison pour laquelle B&Y Finance considère chaque client comme unique, n’oubliant jamais qu’au-delà d’un simple dossier, il s’agit souvent de votre rêve ou d’une volonté affichée de gagner beaucoup d’argent.

Notre concept est basé sur une approche humaine alliée à une expertise globale, en effet il est fort probable que votre dossier soit analysé par l’un de nos gestionnaires de patrimoine avant de répondre à votre demande de financement pour une acquisition ou un rachat de prêt immobilier.

Nous sommes heureux de vous accueillir sur notre agence au 1, rue du Palmarès, Bâtiment 6, 59650 Villeneuve d’Ascq, près de Lille dans la région Hauts-de-France, face à Décathlon Campus. N’hésitez pas à nous rendre visite !

Vous pouvez également nous contacter directement par mail ou téléphone ou renseigner notre formulaire (retour sous 24h maximum).


Gagnez du Temps, Gagnez de l’Argent, Ne payez qu’au Service Rendu !  Étude gratuite de votre dossier. Réponse sous 24H00.